maladie qui empêche de tomber enceinte

Maladie qui empêche de tomber enceinte

Ici, le grappin sera mis sur une l’endométriose ou simplement endo qui touche beaucoup de femmes et qui n’est toujours pas considérée comme assez important. Mais il faut reconnaitre que certaines associations se prononcent par rapport à elle.

Ecrivez ou appelez directement en CLIQUANT ICI pour avoir le traitement naturel qu’il vous faut!

Endométriose : définition de la maladie

Avant toute chose, qu’est-ce que l’endomètre ?

Par définition, l’endomètre n’est qu’une muqueuse qui tapissant l’utérus, s’épaissit lors de la période ovulatoire de la femme sous l’action des hormones notamment l’œstrogène et la progestérone. Aussi, il faut savoir que lorsqu’il n’y a pas fécondation, cet endomètre se désagrège puis s’écoule à travers du sang : ce sont vos menstrues ou règles.

Quant à l’endométriose, elle désigne une pathologie qui due à un tissu similaire à celui de l’endomètre migre puis se développe à l’extérieur de l’utérus. Par la suite, cela entraine :

  • des lésions ;
  • adhérences ;
  • ainsi que des kystes au sein des organes ou zones touchés.

a ) Endométriose profonde

Il arrive que ces lésions s’infiltrent en profondeur au sein même de la paroi des organes pelviens comme l’appareil digestif ou encore de la vessie. Lorsque cela survient, l’endométriose sera qualifiée de << profonde >> ; l’une de ses plus sévères formes.

b ) Endométriose superficielle

L’endo est qualifiée de superficielle, lorsqu’elle touche uniquement les tissus proches de l’utérus comme les trompes ou les ovaires.

Dans les deux cas, les lésions d’endomètre étant donné qu’elles représentent des petites parts d’endomètre, se comporteront tel que l’endomètre. En d’autres mots, elles vont s’épaissir, saigner puis entrainer des douleurs :

  • pendant les menstrues ;
  • au cours des rapports sexuels ;
  • ou même durant vos mictions, bien sur suivant leur localisation

Ecrivez ou appelez directement en CLIQUANT ICI pour avoir le traitement naturel qu’il vous faut!

Causes de l’endométriose

En vérité, il faut savoir que ses causes sont toujours toutes floues jusqu’à ce jour.

Néanmoins, il faut reconnaitre que certains facteurs peuvent vous y prédisposés. Il s’agit entre autres :

  • de vos traits génétiques familiaux ;
  • votre environnement notamment pollution, perturbateurs endocriniens, hormones, etc ;
  • une moyenne d’âge des 27ans : néanmoins il faut reconnaitre que les femmes de toute âge y sont exposées.

D’une autre part, il faut savoir qu’une étude réalisée par des chercheurs de l’université d’Oxford et publiée en septembre 2021, a permis de faire une découverte. En effet, elle a permis de constater que la mutation du gène NPSR1, pourrait être la cause de l’endométriose.

Par ailleurs, il est également très probable que l’endo se manifeste à la suite d’une grossesse.

Ecrivez ou appelez directement en CLIQUANT ICI pour avoir le traitement naturel qu’il vous faut!

Symptômes de l’endo

Les femmes qui en souffrent le savent : elle se manifeste le plus souvent par la dysménorrhée. Par définition, la dysménorrhée, n’est rien d’autre qu’une douleur qui se ressent suivant les menstrues. Elle s’en suit :

  • de crampes très intenses dans le bas-ventre ;
  • de nausées ;
  • et de vomissements

Dans la plupart des cas, cette dysménorrhée oblige les femmes à rester alitées sur des jours.

D’autre part, il faut savoir que plus le temps passe et plus les douleurs deviennent de moins en moins espacées. Elles peuvent débuter avant les menstrues puis continuent après sur plusieurs jours voire des semaines ; et donc peuvent devenir chroniques.

Les adolescentes qui en souffrent sautent très souvent les cours de classe ou arrêtées le travail et ce à cause des douleurs pénibles.

Ecrivez ou appelez directement en CLIQUANT ICI pour avoir le traitement naturel qu’il vous faut!

Dysménorrhée : sans oublier dyspareunie, dyschésie

En réalité, la dysménorrhée n’est pas le seul symptôme de l’endo. Ainsi, il y a également, la dyspareunie, ou douleurs pendant les rapports sexuels, pouvant rendre le sexe difficile surtout dans certaines positions. Aussi, il faut savoir qu’il y a des :

  • dysuries ou douleurs urinaires ;
  • dyschésies ou douleurs à la défécation, et autres troubles intestinaux ;
  • douleurs aux ovaires et/ou pelviennes chroniques ;
  • asthénies ;
  • douleurs de dos et d’épaules ;
  • l’infertilité due à une insuffisance ovarienne, trompes atrophiées, obstacle à la nidation, etc.

Ecrivez ou appelez directement en CLIQUANT ICI pour avoir le traitement naturel qu’il vous faut!

Endométriose : est-ce grave ?

La réponse est OUI! De plus, l’on peut le fait qu’elle se diagnostique tardivement, des années plus tard l’a rend encore très dangereuse. C’est pourquoi, les jeunes filles qui se plaignent de douleurs doivent être rapidement surveillées ou consultées par un gynécologue au moins une fois l’an.

Aussi, il arrive que certaines femmes en souffrent tardivement à l’arrêt de la pilule ou le découvre lorsqu’elle on envie d’un bébé et qu’elles ont des difficultés à enfanter.

En vérité, il faut savoir que l’endo est responsable d’une moyenne d’environ de 30% à 50% d’infertilité.

En dehors des douleurs pendant ou non les menstrues, les rapports sexuels, à la défection, ou même celles pelviennes, il faut savoir que l’endo peut provoquer chez des femmes :

  • des troubles psychologiques ;
  • conséquences et sur sa vie personnelle mais aussi professionnelle ;
  • des états dépressifs et une fatigue chronique ;
  • une immense frustration ;
  • des troubles du sommeil ;
  • des difficultés à prendre soin de soi (perte de confiance, variations importantes de poids…) ;
  • un isolement dû à des difficultés à adapter sa vie sociale

Ecrivez ou appelez directement en CLIQUANT ICI pour avoir le traitement naturel qu’il vous faut!

endométriose : le diagnostique de la maladie

Le diagnostic se fait au moyen d’un bilan d’infertilité. Le médecin peut vous demander si vous avez des douleurs pelviennes et si oui, il vous fera une échographie ou une IRM. Il est également possible que ce soit la découverte d’un kyste qui révèle l’endo.

Un examen clinique (interrogatoire, examen vaginal) conduit par un ou une spécialiste de cette maladie permet souvent d’avoir une idée relativement précise de l’étendue des lésions. L’IRM ou l’échographie, lorsqu’elles sont réalisées par des praticiens ayant l’expérience de cette pathologie, peuvent également fournir des réponses.

Pour autant, le diagnostic de certitude est difficile à obtenir, car la seule façon de connaître amplement la gravité des lésions est de pratiquer une cœlioscopie. Lors de cette intervention, votre chirurgien ou chirurgienne fait un prélèvement des lésions afin de les analyser et d’asseoir le diagnostic.

Ecrivez ou appelez directement en CLIQUANT ICI pour avoir le traitement naturel qu’il vous faut!

Endométriose : quelles complications et quel traitement ?

Malheureusement, le principal risque de l’endométriose est l’infertilité chez la femme. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle environ 30 à 40% des femmes atteintes d’endométriose y sont confrontées. De plus, les nombreuses adhérences peuvent endommager les trompes ainsi que les ovaires. Aussi, cela, peut rendre l’utérus inhospitalier : la majeur partie des femmes se font même retirer l’utérus par chirurgie.

Votre médecin pourra proposer une stratégie médicale ou chirurgicale, en fonction du diagnostic.

a ) Le traitement chirurgical

L’opération chirurgicale se fait par cœlioscopie. Il n’y a (a priori) aucune ablation d’organes. Néanmoins, la chirurgie doit être complète afin d’éviter tout risque de récidive. C’est pourquoi, on vous enlèvera tous les kystes, les adhérences et autres nodules qui se sont formés hors de la cavité utérine.

NB : Toutefois, il faut savoir qu’il est bien possible que vous retire votre utérus ; ce qui vous empêche de tomber naturellement enceinte.

b) Le traitement médical de la maladie

Si la chirurgie n’est pas possible, ou que la patiente ne souhaite pas être opérée, un traitement médical peut être proposé. Celui-ci permet de mettre au repos les ovaires. Parfois, il contribue aussi à rétrécir les lésions. Le médecin prescrit donc des progestatifs en continu, des pilules oestro-progestatives à prendre en continu, ou encore, des injections d’analogue de la Gn-RH (ménopause artificielle), pendant environ 3 à 4 mois.

NB : Il arrive très souvent que la fonction ovarienne soit altérée, et que les FIV soient un échec. Dans ce cas, les médecins vous dirigeront vers le don d’ovocytes.

Ecrivez ou appelez directement en CLIQUANT ICI pour avoir le traitement naturel qu’il vous faut!

Maladie Endométriose et prise en charge : ce que vous devez savoir!

En vérité, la prise en charge varie d’une patiente à l’autre car l’endométriose se manifeste différemment chez chaque personne.

Si la priorité de la femme est de traiter ses douleurs, on commence souvent par prescrire une pilule en continu. L’objectif est d’obtenir une aménorrhée (suppression des règles) avec blocage de l’ovulation et diminution du taux des œstrogènes.

Le fait de mettre les ovaires, au repos en faisant disparaître les cycles, permet d’atténuer la douleur, même si cela ne traite pas définitivement l’endométriose.

Une autre option est possible : les analogues de la Gn-RH. Ce sont des médicaments qui mettent la patiente dans un état de ménopause artificielle.

Remarque : Ces analogues ont des effets secondaires importants comme :

  • des bouffées de chaleur ;
  • la diminution de la libido ;
  •  l’ostéoporose

Lorsque la douleur résiste au traitement médical, votre médecin vous proposera la dernière alternative qu’est la chirurgie. Ainsi, il procédera à une cœlioscopie avec ablation de toutes les lésions endométriosiques, y compris l’utérus s’il le faut.

Ecrivez ou appelez directement en CLIQUANT ICI pour avoir le traitement naturel qu’il vous faut!

Maladie qui empêche de tomber enceinte

L’endométriose n’est pas la seule maladie qui empêche la femme de tomber enceinte. En effet, il en existe un bon nombre.

Alors :

Vous souhaitez tomber enceinte et avoir un bébé ?

Avez-des difficultés à tomber enceinte ?

Vous n’aimeriez pas recourir à l’option brute qu’est la chirurgie ?

Vous souffrez d’une endométriose, adénomyose, dystrophie ovarienne, fibromes, synéchie, trompes bouchées, etc .?

Et recherchez le traitement naturel efficace qu’il vous faut ?

Alors, écrivez ou appelez directement en CLIQUANT ICI ou +22961904630 pour avoir ce traitement naturel qu’il vous faut!

C’est Damas! Je serai ravi de vous assister. Laissez moi un message par whatsapp ou par mail damashouessou67@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager
physiotherapie
Open chat