Annexite Traitement Naturel par les Plantes

Encore appelée salpingite-ovarite, l’annexite n’est qu’en réalité, une inflammation d’une ou des trompes (salpingite) accompagnée d’une infection de l’ovaire. En d’autres termes, une annexite désigne une infection aigue ou chronique des trompes ainsi que des ovaires.

Ecrivez ou appelez directement en CLIQUANT ICI pour avoir le traitement naturel qu’il vous faut!

Causes de l’annexite

Elle survient quand des bactéries se répandent du vagin vers les autres organes génitaux notamment l’utérus, les trompes de Fallope ou les ovaires. En réalité, il faut savoir que ces bactéries sont le plus souvent transmises lors de rapports sexuels non protégés.

Par ordre de fréquences, les causes de l’annexite sont les :

  • infections sexuellement transmissibles (IST) ;
  • infections de l’appareil génital sur stérilet ;
  • explorations de la cavité utérine et les trompes ;
  • avortements

Symptômes de l’annexite

Comment reconnaitre les signes de l’annexite ?

Il faut savoir qu’en réalité l’apparition de symptômes n’est pas une évidence ; surtout si l’infection est provoquée par les chlamydias. Néanmoins, elle affecte souvent la capacité des femmes atteintes à tomber enceinte.

Les formes aiguës se manifestent souvent par :

  • une douleur en bas du ventre (douleur pelvienne) spontanée ;
  • de la fièvre ;
  • des leucorrhées ;
  • des métrorragies.

Ecrivez ou appelez directement en CLIQUANT ICI pour avoir le traitement naturel qu’il vous faut!

Généralement, ces symptômes débutent brutalement, après les règles, après un rapport sexuel. Aussi, ils peuvent se manifester ainsi après une exploration gynécologique telle que :

  • une hystérosalpingographie ;
  • la mise en place de stérilet ;
  • le curetage ;
  • la biopsie de l’endomètre

Quant aux formes chroniques, elles se manifestent par : des douleurs pelviennes spontanées ou provoquées lors des rapports sexuels (dyspareunie) et lors de l’examen clinique par le médecin. De plus, les formes chroniques de l’annexite évoluent sur une longue durée avec de temps en temps des poussées aiguës.

Par ailleurs, il existe des formes silencieuses ou sans symptômes qui se découvrent fortuitement lors :

  • d’une exploration d’une stérilité ;
  • d’une grossesse extra-utérine ;
  • d’autre affection comme l’hydrosalpinx.

Complications de l’annexite

Il est important de faire attention à l’apparition de complications. Il peut s’agir :

  • l’infertilité chez la femme ou une incapacité à tomber enceinte ;
  • la formation de cicatrices autour des trompes de Fallope pouvant provoquer un blocage dans les trompes ;
  • des abcès aux ovaires ;
  • les grossesses extra-utérines ou hors de l’utérus ;
  • des douleurs chroniques au pelvis ou à l’abdomen ;
  • un risque élevé de crise cardiaque

Par ailleurs, plus l’infection revient, plus le risque d’infertilité augmente à chaque survenance de l’annexite.

Ecrivez ou appelez directement en CLIQUANT ICI pour avoir le traitement naturel qu’il vous faut!

Comment se prévenir ? 

1 – Des rapports sexuels protégés

Femmes, comme vous l’avez compris, les échanges de fluides corporels pendant les rapports sexuels sont la 1ère cause d’apparition d’annexite chez vous. Cela est dû aux chlamydias et gonorrhée, infections sexuelles qui se transmettent le plus souvent et qui provoquent l’annexite.

Ainsi, la 1ère action pour prévenir l’annexite est de se protéger aux moyens des préservatifs par exemple lorsque vous avez des rapports sexuels.

Certes, le préservatif n’élimine pas complètement le risque de transmission mais il permet de le réduire de manière significative. C’est pourquoi, les IST (chlamydias ou gonorrhée) ne peuvent point ou difficilement passer la barrière du latex. Cependant, il peut arriver que les préservatifs se percent ou ne sont pas utilisés correctement ; ce qui fait qu’ils ne sont pas surs à 100 %.

En somme :

  • Évitez les rapports sexuels non protégés, en particulier pendant les règles où le risque d’infection bactérienne est plus élevé ;
  • Demandez à votre partenaire de porter un préservatif en latex ou en polyuréthane pour tous vos rapports sexuels (oraux, vaginaux, anaux) ;
  • Renseignez-vous sur l’état de santé de votre partenaire

Ecrivez ou appelez directement en CLIQUANT ICI pour avoir le traitement naturel qu’il vous faut!

2 – Prenez soin de votre hygiène

En effet, vous devez faire attention à votre hygiène, surtout après être allée aux toilettes. Aussi, en plus des IST, l’Escherichia Coli ou E.coli qui se trouvent dans les selles peuvent aussi provoquer l’annexite.

Pourquoi ? Car cela permet de réduire énormément le risque d’apparition de l’annexite.

Pour cela :

  • lavez-vous régulièrement en vous essuyant de l’avant vers l’arrière après avoir uriné ou déféqué. Ca réduit le risque d’introduction de bactéries, du rectum dans le vagin ;
  • Souvenez-vous de nettoyer vos organes génitaux, même si ce n’est qu’avec des lingettes pour bébé, après vos rapports sexuels.

NB : Trop fréquents ou mal faits, ces lavages vaginaux peuvent entrainer un risque plus élevé d’annexite. Aussi, ils peuvent entrainer un déséquilibre des bonnes bactéries dans le vagin et favoriser le développement des mauvaises bactéries.

Par ailleurs, il faut savoir que les bactéries peuvent aussi entrer dans votre vagin au moment :

  • de l’accouchement ;
  • d’une fausse couche;
  • d’un avortement ;
  • d’une biopsie de l’endomètre ;
  • de la pose d’un stérilet

Ecrivez ou appelez directement en CLIQUANT ICI pour avoir le traitement naturel qu’il vous faut!

3 – Stimulez votre système immunitaire

En effet, contre tout type d’infection interne, bactérienne, virale ou fongique, la bonne défense dépend d’un bon système immunitaire sain et fort.

Un peu d’explication ?

En réalité, à travers votre système immunitaire, des globules blancs spécialisés procèdent à la recherche et à la destruction des bactéries et autres microorganismes qui pourraient provoquer des maladies. C’est le rôle du système immunitaire.

Cependant, lorsque celui-ci est affaibli ou ne fonctionne pas correctement, ces mêmes bactéries peuvent se développer et se répandre aux organes reproducteurs en passant par le sang.

Ainsi, pour prévenir l’annexite, il faut également se concentrer sur les façons de garder votre système immunitaire fort afin de le faire fonctionner correctement.

Comment faire ?

  • dormez plus ou mieux ;
  • mangez des légumes et des fruits frais ;
  • prenez soin de votre hygiène ;
  • buvez suffisamment d’eau et faites des exercices cardiovasculaires pour stimuler votre système immunitaire ;
  • réduisez la quantité de sucres raffinés (sodas, bonbons, crèmes glacées, pâtisseries) ;
  • réduisez la quantité d’alcool

Ecrivez ou appelez directement en CLIQUANT ICI pour avoir le traitement naturel qu’il vous faut!

Aussi, les vitamines, sels minéraux et compléments alimentaires aux plantes peuvent vous aider à stimuler votre système immunitaire.

Par ailleurs, pensez à prendre de la vitamine A, C, D, du zinc, du sélénium, de l’échinacée, de l’extrait de feuilles d’olivier et de la racine d’astragale.

Conseils si vous en souffrez 

  • Demandez à votre partenaire de se faire examiner pour savoir s’il a une infection et pour recevoir un traitement ;
  • Si vous fumez, arrêtez-vous, car le tabagisme est associé à un risque plus élevé d’annexite ;
  • Évitez de prendre des compléments alimentaires au fer. Pourquoi ? Car, les mauvaises bactéries ont l’air de se développer plus vite si votre sang contient trop de fer ou souffrez d’hyperferritinémie

Traitements naturels de l’annexite

a ) Prenez un bain au sel d’Epsom

Une annexite symptomatique ou des douleurs dans le bas du ventre ?

Le bain chaud au sel d’Epsom pourrait réduire significativement les spasmes, douleurs et inflammations. Aussi, le taux élevé de magnésium dans le sel d’Epsom permet de soulager et de détendre la tension musculaire ainsi que les crampes liées à l’annexite.

  • Faites couler de l’eau chaude dans la baignoire ;
  • Ensuite versez-y quelques tasses de sel d’Epsom ;
  • Faites tremper la partie inférieure de votre corps dans un bain chaud au sel d’Epsom

Vous devriez commencer à sentir un changement après 15 à 20 minutes dans le bain.

Ne prenez pas des bains avec de l’eau trop chaude et ne vous y tremper par plus de 30 minutes. Pourquoi ? Car, l’eau chaude et salée extraira l’humidité de votre peau et vous pourriez vous déshydrater.

Par ailleurs, vous pouvez aussi appliquer sur les crampes du pelvis ou du bas de l’abdomen des sachets aux plantes passés au micro-onde. Privilégier, surtout ceux contenant des plantes comme la lavande qui permettent de détendre les muscles.

Ecrivez ou appelez directement en CLIQUANT ICI pour avoir le traitement naturel qu’il vous faut!

b ) La propolis

Ses nombreux agents anti-microbiens la rendent particulièrement intéressante. Aussi, son champ d’action est extrêmement large puisqu’elle peut lutter contre des infections causées par les bactéries et les champignons.

c ) Les extraits de pamplemousses

Riches en bio-flavonoïdes, les extraits de pépins de pamplemousse ont des propriétés antivirales, antifongiques et antiparasitaires. En effet, ils aident à lutter contre bon nombre d’infections en stoppant la prolifération des microbes sans déséquilibrer la flore vaginale.

d ) L’ail

Très riche en composés soufrés, l’ail contient une substance appelée allicine, aux propriétés antiseptiques. Pour faire court, c’est un excellent désinfectant naturel efficace contre les infections.

e ) Le lapacho

Encore appelée, « Pau d’Arco », le lapacho est une plante qui permet de soulager un large éventail d’infections. En effet, il combat à la fois les bactéries, les virus et les champignons.

NB :

  • Une femme qui souffre plusieurs fois d’annexite présente un risque plus élevé d’infertilité ;
  • Sans traitement efficace, l’annexite peut entrainer des dégâts permanents au niveau des organes reproducteurs de la femme.

D’autre part ,

Vous souffrez d’annexite, gauche, droite, bilatérale, aigue, chronique ?

Et recherchez le traitement naturel efficace pour en guérir complètement, définitivement et naturellement ?

Vous souhaitez en guérir et concevoir ?

Alors, écrivez ou appelez directement en CLIQUANT ICI pour plus d’assistance et pour ce traitement qu’il vous faut!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partager
Traduire »
physiotherapie