Cancer des testicules traitement naturel

Cancer des testicules traitement naturel

Déja, il faut savoir qu’il prend naissance dans les cellules d’un ou des testicules. Lorsqu’elle est maligne, la tumeur peut se métastaser en se propageant vers les des tissus voisins puis les détruire.

Qu’est-ce que les testicules et leur rôle ?

Ce sont deux organes en forme d’œuf faisant partie de l’appareil reproducteur de l’homme et qui sont recouverts d’un sac de peau qu’on désigne par scrotum. Lorsque vous n’êtes pas en érection, vous remarquerez que le scrotum pend sous le pénis, entre vos jambes.

Le scrotum maintient chaque testicule par un cordon spermatique qui n’est rien d’autre qu’un amas de nerfs, de canaux et de vaisseaux sanguins qui entrent et sortent de chaque testicule. Le cordon spermatique contient le canal déférent qui assure la circulation du sperme du testicule à l’urètre. En plus de contenir le canal différent, le cordon spermatique contient :

  • les vaisseaux sanguins ;
  • les vaisseaux lymphatique ;
  • ainsi que les nerfs

Un des rôles très important des testicules est qu’ils assurent la fabrication des spermatozoïdes ainsi que la testostérone ; l’hormone sexuelle qui caractérise l’homme.

Ecrivez ou appelez directement en CLIQUANT ICI pour avoir le traitement naturel qu’il vous faut!

Développement des testicules

Les cellules du testicule subissent parfois des changements qui rendent leur mode de croissance ou leur comportement anormal. Ces changements peuvent engendrer des affections non cancéreuses (bénignes) comme :

  • l’épididymite ;
  • l’orchite ;
  • et l’hydrocèle.

Aussi, ils peuvent provoquer la formation de tumeurs non cancéreuses comme certaines formes de tumeurs bénignes du stroma des cordons sexuels.

Les changements subis par les cellules du testicule peuvent aussi causer des états précancéreux. Cela signifie que ces cellules anormales ne sont pas encore cancéreuses, mais qu’elles risquent de le devenir si elles ne sont pas traitées. L’état précancéreux du testicule le plus fréquent est la néoplasie germinale in situ (NGIS).

Ecrivez ou appelez directement en CLIQUANT ICI pour avoir le traitement naturel qu’il vous faut!

Mais dans certains cas, les changements qui affectent les cellules du testicule peuvent se transformer en cancer. La plupart du temps, le cancer du testicule prend naissance dans les cellules germinales. Ces cellules fabriquent les spermatozoïdes. Ces types de tumeurs sont appelés tumeurs germinales. Les deux (02) types principaux de tumeur germinale qui se forment dans le testicule sont le :

  • séminome ;
  • et le non-séminome

Des types rares de cancer du testicule peuvent aussi se manifester. Il s’agit par exemple :

  • des tumeurs cancéreuses du stroma des cordons sexuels ;
  • et du lymphome non hodgkinien du testicule

Cancer des testicules : Les causes et facteurs de risques

1 – Testicule non descendu dans le scrotum

Les hommes ayant eu un testicule non descendu (cryptorchidie) risquent davantage d’être atteints du cancer du testicule. Lorsqu’un garçon est dans l’utérus, les testicules se forment dans son abdomen. En temps normal, les testicules descendent ensuite dans le scrotum avant la naissance.

Cependant, parfois, ce processus n’a pas lieu et un ou deux testicules ne descendent pas. Parfois, le testicule descend de lui-même, habituellement au cours de la première année de vie du garçon. Si le testicule ne descend pas de lui-même, un chirurgien pratique une opération pour amener le testicule dans le scrotum. Cette opération est appelée une orchidopexie.

Ecrivez ou appelez directement en CLIQUANT ICI pour avoir le traitement naturel qu’il vous faut!

2 – Antécédents familiaux de cancer du testicule

Votre père ou frère a déjà eu un cancer du testicule ?

Alors sachez que vous présentez vous aussi, un risque accru d’être un jour atteint de ce cancer.

3 – Antécédents personnels de cancer du testicule

Vous avez déjà été atteint de cancer à un testicule ?

Alors sachez que ça peut ressurgir un jour et que vous soyez atteint de ce cancer dans l’autre testicule.

4 – Des dépôts de calcium dans le testicule

Vous avez souffert ou souffrez de microlithiase testiculaire ?

Alors, sachez que OUI! vous y êtes prédisposé car la présence de dépôts de calcium dans le testicule augmente le risque qu’un homme soit atteint de cancer. On détecte habituellement ces dépôts au cours d’une échographie réalisée pour d’autres raisons.

Ecrivez ou appelez directement en CLIQUANT ICI pour avoir le traitement naturel qu’il vous faut!

5 – Grande taille à l’âge adulte

Plusieurs études ont montré que la taille est un facteur de risque du cancer du testicule. Les chercheurs croient que ce risque accru peut être attribuable à l’effet des hormones de croissance et de la puberté.

Cancer des testicules : Les facteurs de risque

1 – Les troubles de la fertilité

Les hommes qui ont de la difficulté à avoir un enfant risquent davantage d’être atteints du cancer du testicule. On ne sait pas vraiment si ce sont les troubles de la fertilité eux-mêmes qui engendrent le cancer du testicule ou si ce sont les causes des troubles de la fertilité qui provoquent aussi le cancer du testicule.

2 – Puberté précoce

Votre puberté a débuté plus tôt que normalement ?

Alors sachez que ça veut dire que vous êtes exposé aux hormones pendant une plus longue période. Or, cette exposition peut accroître le risque de cancer du testicule. Certaines études ont montré la présence d’un lien entre la puberté précoce et le cancer du testicule, mais d’autres études n’ont pas permis de constater ce lien. Certaines études laissent entendre qu’une puberté qui débute plus tard que la normale peut réduire le risque.

Ecrivez ou appelez directement en CLIQUANT ICI pour avoir le traitement naturel qu’il vous faut!

3 – Exposition aux pesticides

Certaines études ont montré que les hommes exposés à certains pesticides, comme les pesticides organochlorés, peuvent présenter un risque accru de cancer du testicule. D’autres études n’ont pas permis de constater ce lien.

4 – Infection au VIH ou sida

Certaines études ont montré que les hommes dont le système immunitaire est affaibli en raison d’une infection au VIH ou du sida (syndrome d’immunodéficience acquise causé par une infection au VIH) ont un risque légèrement plus élevé d’être atteints d’un cancer du testicule.

5 – Fumer du cannabis

Certaines études ont montré que les hommes qui fument souvent du cannabis (marijuana) présentent un risque légèrement accru de cancer du testicule.

6 – Exposition prénatale aux œstrogènes

Le diéthylstilbestrol (DES) est une forme d’œstrogène. De 1940 à 1971, on y a eu recours pour traiter les femmes qui avaient certains troubles lors de leur grossesse (comme les fausses couches). D’après quelques études, les hommes dont les mères ont pris du DES risquent davantage d’être atteints d’un cancer du testicule.

Des études laissent aussi entendre qu’une exposition à des taux élevés de certaines hormones durant la grossesse peut faire augmenter chez l’homme le risque de cancer du testicule.

7 – Le fait de travailler comme pompier

Plusieurs études ont démontré que les hommes qui travaillent comme pompiers risquent davantage d’être atteints d’un cancer du testicule.

Ecrivez ou appelez directement en CLIQUANT ICI pour avoir le traitement naturel qu’il vous faut!

8 – Le syndrome de Klinefelter

Le syndrome de Klinefelter est une affection génétique rare qui se caractérise par le fait pour un homme d’avoir au moins un chromosome X supplémentaire. Ce syndrome nuit au développement sexuel de l’homme et peut être la cause des testicules non descendus dans le scrotum.

Le fait d’avoir des testicules non descendus dans le scrotum accroît le risque d’être un jour atteint du cancer du testicule. Cependant, il faut reconnaitre qu’on ne sait pas trop si ce risque accru est directement relié au syndrome de Klinefelter.

9 – Une exposition au N,N-diméthylformamide

Certaines études ont montré que le N,N-diméthylformamide peut accroître le risque de cancer du testicule. Les hommes qui travaillent à la réparation d’avions de chasse et dans la fabrication de fibres acryliques ou de cuirs synthétiques peuvent entrer en contact avec le N,N-diméthylformamide.

10 – Une exposition au dichlorodiphényltrichloroéthane (DDT)

Certaines études démontrent un lien entre le dichlorodiphényltrichloroéthane (DDT) et le cancer du testicule. Le DDT est un pesticide qui a été banni du Canada en 1972.

Ecrivez ou appelez directement en CLIQUANT ICI pour avoir le traitement naturel qu’il vous faut!

Cancer des testicules : ses différents stades

La stadification décrit ou classe un cancer en fonction de la quantité de cancer présente dans le corps et de son emplacement lors du diagnostic initial. C’est ce qu’on appelle souvent l’étendue du cancer. On se sert de l’information révélée par les examens pour savoir quelle est la taille de la tumeur, quelles parties de l’organe sont atteintes par le cancer, si le cancer s’est propagé à partir de son lieu d’origine et où il s’est propagé.

Stade 0 (carcinome in situ)

On observe un état précancéreux dans le testicule appelé néoplasie germinale in situ. On l’appelle aussi néoplasie germinale intratubulaire.

Stade 1A

La tumeur se trouve dans le testicule et l’épididyme mais peut s’être propagée à la couche interne de la membrane qui entoure le testicule (albuginée). Tous les taux des marqueurs tumoraux sont normaux.

Stade 1B

La tumeur :

  • est présente dans le testicule et l’épididyme et s’est propagée aux vaisseaux sanguins ou aux vaisseaux lymphatiques du testicule;
  • a envahi la couche externe de la membrane qui entoure le testicule (tunique vaginale);
  • a envahi le cordon spermatique ou le scrotum et peut s’être propagée aux vaisseaux sanguins ou aux vaisseaux lymphatiques du testicule.

Tous les taux des marqueurs tumoraux sont normaux.

Ecrivez ou appelez directement en CLIQUANT ICI pour avoir le traitement naturel qu’il vous faut!

Stade 1S

La tumeur se trouve n’importe où dans le testicule, le cordon spermatique ou le scrotum, et 1 ou plus d’un taux de marqueurs tumoraux est plus élevé que la normale.

Stade 2A

Le cancer s’est propagé à 1 ou à plus d’un ganglion lymphatique de l’aine, et ils ne mesurent pas plus de 2 cm. Les taux des marqueurs tumoraux peuvent être légèrement plus élevés que la normale.

Stade 2B

Le cancer s’est propagé à 1 ou à plus d’un ganglion lymphatique de l’aine, et ils mesurent entre 2 et 5 cm. Les taux des marqueurs tumoraux peuvent être légèrement plus élevés que la normale.

Ecrivez ou appelez directement en CLIQUANT ICI pour avoir le traitement naturel qu’il vous faut!

Stade 2C

Le cancer s’est propagé à 1 ou à plus d’un ganglion lymphatique de l’aine, et ils mesurent plus de 5 cm. Les taux des marqueurs tumoraux peuvent être légèrement plus élevés que la normale.

Stade 3A

Le cancer s’est propagé aux ganglions lymphatiques qui ne sont pas à l’aine ou aux poumons (métastases à distance). On l’appelle aussi cancer du testicule métastatique. Un ou plusieurs taux de marqueurs tumoraux peuvent être légèrement plus élevés que la normale.

Stade 3B

Le cancer s’est propagé à 1 ou à plus d’un ganglion lymphatique de l’aine, et 1 ou plus d’un taux de marqueurs tumoraux est moyennement plus élevé que la normale.

ou

Le cancer s’est propagé aux ganglions lymphatiques qui ne sont pas à l’aine ou aux poumons. On l’appelle aussi cancer du testicule métastatique. Un ou plusieurs taux de marqueurs tumoraux sont moyennement plus élevés que la normale.

Ecrivez ou appelez directement en CLIQUANT ICI pour avoir le traitement naturel qu’il vous faut!

Stade 3C

L’un ou l’autre des énoncés suivants s’applique.

  • Le cancer s’est propagé aux ganglions lymphatiques de l’aine et 1 ou plus d’un taux de marqueurs tumoraux est beaucoup plus élevé que la normale.
  • Le cancer s’est propagé aux ganglions lymphatiques qui ne sont pas à l’aine ou aux poumons. On l’appelle aussi cancer du testicule métastatique. Un ou plusieurs taux de marqueurs tumoraux sont beaucoup plus élevés que la normale.
  • Le cancer s’est propagé à une partie du corps éloignée de la tumeur autre que les ganglions lymphatiques ou les poumons. Un ou plusieurs taux de marqueurs tumoraux peuvent être beaucoup plus élevés que la normale.

Cancer des testicules : Les symptômes 

Avant toute chose, il faut savoir qu’il est possible que ne manifeste aucun signes ou symptômes.

Néanmoins, lorsqu’ils apparaissent, cela se fait au fur et à mesure que le cancer se développe. Vous pouvez donc avoir une :

  • masse non douloureuse au testicule ;
  • enflure d’un testicule qui le rend plus gros que d’habitude ;
  • douleur, qui peut être sourde, dans le testicule ou le scrotum ;
  • sensation de lourdeur dans le scrotum ou l’abdomen ;
  • accumulation de liquide dans le scrotum ;
  • douleur au dos ou à l’abdomen ;
  • sensibilité ou enflure des seins (gynécomastie) ;
  • ganglions lymphatiques enflés dans le cou ;
  • difficulté à respirer ou essoufflement ;
  • toux, parfois accompagnée de sang (hémoptysie) ;
  • douleur thoracique ;
  • difficulté à avaler ;
  • enflure au thorax ;
  • accumulation de liquide autour des poumons (épanchement pleural) ;
  • perte de poids ;
  • des signes de puberté chez les garçons, comme la voix qui devient grave ou la pousse de poils sur le visage et le corps, à un plus jeune âge que prévu ;
  • infertilité ;
  • des maux de tête

Ecrivez ou appelez directement en CLIQUANT ICI pour avoir le traitement naturel qu’il vous faut!

Cancer des testicules : les traitements standards

1 – Ablation du testicule malade

La première étape consiste en l’ablation du testicule malade ou orchidectomie. Cette opération peut faire peur. L’intervention est réalisée sous anesthésie générale. L’incision est effectuée au niveau du pli de l’aine (incision inguinale) et non au niveau des bourses. En cas d’extension des cellules cancéreuses, certains ganglions lymphatiques (circuit emprunté par les cellules cancéreuses pour se disséminer) peuvent être enlevés. On parle alors de << curage lombo-aortique >>.

Le testicule enlevé peut éventuellement être remplacé par une prothèse selon le désir du patient. Mais le « testicule rescapé » peut à lui seul assumer une production suffisante de sperme si le malade désire des enfants. Néanmoins avant de commencer une radiothérapie ou une chimiothérapie, le médecin devra envisager la conservation du sperme du patient, car certains traitements pouvant altérer la formation des spermatozoïdes.

L’hospitalisation n’excède pas deux jours et une semaine de convalescence. Le testicule enlevé est ensuite examiné au microscope, le stade d’avancement du cancer est précisé grâce à l’analyse de marqueurs spécifiques. De plus, un scanner abdominal et thoracique permet de juger de l’extension de la tumeur.

Ecrivez ou appelez directement en CLIQUANT ICI pour avoir le traitement naturel qu’il vous faut!

2 – Chimiothérapie et radiothérapie

Si le cancer est découvert à un stade précoce, seul le testicule est atteint et les enveloppes qui l’entourent sont indemnes. Dans ce cas, la chirurgie peut suffire. Mais si l’on soupçonne une atteinte des ganglions lymphatiques, des traitements complémentaires sont mis en œuvre. En fonction du cancer et de son stade d’avancement, le spécialiste dispose de plusieurs options.

S’il s’agit d’un séminome, le thérapeute peut opter pour une radiothérapie sachant que ce type de cancer est particulièrement sensible aux rayons. Dans le cas contraire, un traitement médicamenteux par chimiothérapie est choisi. Depuis quelques années, les combinaisons médicamenteuses sont particulièrement efficaces et permettent de considérablement limiter le nombre de récidives.

Récidive de cancer des testicules

La récidive d’un cancer du testicule signifie que le cancer réapparaît à la suite du traitement. S’il réapparaît à l’endroit où il a d’abord pris naissance, on parle de récidive locale.

S’il réapparaît dans des tissus ou des ganglions lymphatiques situés près de l’endroit où il a d’abord pris naissance, on parle de récidive régionale. Il peut aussi réapparaître dans une autre partie du corps : on parle alors de récidive ou de métastase à distance.

Ecrivez ou appelez directement en CLIQUANT ICI pour avoir le traitement naturel qu’il vous faut!

Cancer des testicules traitement naturel

Vous souffrez du cancer des testicules ? 

Et recherchez le traitement naturel efficace qu’il vous faut pour le traiter ? 

Vous ne désirez pas une chirurgie ou une ablation de vos testicules et recherchez un traitement efficace ? 

Le traitement naturel fait à base de plantes, efficace, sans effets secondaires et sans complications ? 

Alors, écrivez ou appelez directement en CLIQUANT ICI (Damas) pour avoir le traitement naturel qu’il vous faut!

C’est Damas! Pour plus d’assistance, contactez moi : Whatsapp : +22961904630 ou par mail à damashouessou67@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partager
Traduire »
physiotherapie